Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques de livres

Critiques de livres

Par Pauline-Gaïa Laburte


Les Apparences - Gillian Flynn ⎥ Note: 15/20

Publié par Pauline-Gaïa sur 17 Septembre 2012, 22:11pm

Catégories : #policier, #grand prix des lectrices de elle, #roman etranger, #prix litteraires

Les Apparences - Gillian Flynn ⎥ Note: 15/20

LES JURÉES DU PRIX DES LECTRICES DE ELLE 2013 ONT ÉLU "LES APPARENCES" DANS LA CATÉGORIE "POLICIER"

Nick et Amy Dunne sont mariés depuis cinq ans. Au début, leur histoire ressemble à une comédie romantique en cinémascope, dégoulinante de guimauve et de bons sentiments. Elle est belle, new yorkaise et super cool ; il est amusant, prévenant, bref : amoureux. Mais voilà, la crise et ses tracas sont passés par là. Nick a perdu son boulot, Amy aussi. La maladie de la mère de Nick les a forcés à déménager à North Carthage, sa ville natale. Si Nick tient un bar avec sa sœur Mo, Amy se retrouve quant à elle désœuvrée et isolée. Dans leur couple, rien ne va plus, les mensonges et les frustrations s’accumulent. Et puis arrive le jour. Le jour où Amy disparaît ; et tout laisse à penser qu’elle n’est pas partie de son plein gré. Nick devient le premier suspect dans l’enquête menée par la police locale. Et si tout n’était pas si simple ?

Les Apparences offre tour à tour le point de vue de Nick, qui raconte le déroulement de l’enquête, et celui d’Amy, qui a tenu un journal intime durant les années précédant sa disparition. Très vite, le lecteur se rend compte que les deux versions sont loin de concorder. Mais qui dit la vérité ? Amy, l’épouse aimante qui tente de sauver son couple de l’implosion? Ou Nick, distant, volage, parfois violent ? Lequel de ces deux protagonistes faut-il croire ?

Si la première partie du roman peut sembler un peu longue et mielleuse, le procédé n’est en réalité qu’une technique de l’auteur pour mieux endormir notre méfiance, susciter notre compassion ou notre mépris pour les personnages et nous surprendre le moment venu. Gillian Flynn souffle le chaud et le froid, nous faisant aimer puis détester à tour de rôle Nick le Connard, L’Épatante Amy, Nick l’Innocent, Amy la Garce. Au final, on en vient à les aimer tout entier, pour leur complexité.

Le tour de force de l’auteur est d’être parvenue de façon magistrale à différencier les voix des deux narrateurs. L’écriture de Nick est cynique et fébrile, tandis que celle de sa femme est joyeuse et décomplexée. On regretta simplement des dénouements parfois un peu courus d’avance, même si la révélation de la vérité finale est inimaginable. Certains personnages, tels le père de Nick, la voisine des Dunne, Noelle, ou encore l’inspectrice de police auraient gagné à avoir davantage d’épaisseur, même si on comprend que Gillian Flynn se soit concentrée sur les deux personnages principaux.

En résumé, une narration palimpseste incroyable, des personnages complexes et tout en nuances, un texte maîtrisé et bien mené. Un roman qu’on a dû mal à lâcher avant le point final.

Lu dans le cadre du

Les Apparences - Gillian Flynn ⎥ Note: 15/20

Commenter cet article

Cassiope 22/06/2016 15:06

Vraiment machiavélique comme histoire. A lire jusqu'au bout de la nuit

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents