Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques de livres

Critiques de livres

Par Pauline-Gaïa Laburte


Le Cercle – Bernard Minier⎥ Note: 14/20

Publié par Pauline-Gaïa sur 14 Février 2013, 22:03pm

Catégories : #policier, #grand prix des lectrices de elle

Le Cercle – Bernard Minier⎥ Note: 14/20

L’une des professeurs de la renommée classe préparatoire de Marsac est retrouvée assassinée, ficelée dans sa baignoire et une torche enfoncée dans la gorge. Le commandant Martin Servaz est chargé de l’enquête, lui qui a étudié dans cette même classe il y a des années, alors qu’il se destinait à une carrière d’écrivain plutôt que de flic. Servaz va remonter la piste criminelle en même temps que celle de ses souvenirs, pour tenter de découvrir l’assassin.

Le Cercle est le deuxième roman de Bernard Minier, après Glacé. On y retrouve le commandant Servaz et ses fidèles acolytes. Le résumé de la quatrième de couverture place délibérément ce policier dans la lignée des romans de Jean-Christophe Grangé. Si la parenté est visible dans le contexte – la classe d’élite de Marsac n’est pas sans rappeler les étudiants brillants des Rivières pourpres – Bernard Minier manque encore d’une certaine subtilité quant au déroulement de l’intrigue et à la psychologie des personnages pour arriver au niveau de Grangé. Trop d’éléments tournent autour du récit comme des mouches autour d’un pot de miel : les descriptions météorologiques, la coupe du monde de football, les considérations littéraires de certains protagonistes. Ces éléments ont dû mal à s’intégrer de façon naturelle au canevas général et il en résulte une impression d’artifice dommageable au roman. Quelques maladresses stylistiques également: des constructions syntaxiques grammaticalement incorrectes, un personnage principal qui « sursaute » à longueur de texte.

On regrette aussi que les différents personnages interagissent si peu les uns avec les autres. Chacun semble évoluer dans sa petite bulle. L’auteur égrène quelques clichés sans subtilité – le policier grand amateur de musique classique, l’adolescente rebelle. Certaines personnages n’ont pas grand intérêt, ni pour l’intrigue, ni pour leur psychologie, c’est notamment le cas de Francis, l’ancien camarade de classe de Servaz. Le coupable lui-même – dont on ne révèlera bien entendu pas le nom – n’a pas grande consistance.

Néanmoins, le suspense est assez bien mené. Bernard Minier sait envoyer son enquêteur et ses lecteurs sur de fausses pistes et semer le trouble dans les esprits.

Lu dans le cadre du

Le Cercle – Bernard Minier⎥ Note: 14/20

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents